1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Score 0.00 (0 Votes)
Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro

Retour sur une étude passionnante sur la conception, la perception et les habitudes matière d’apéro chez les français, avec un focus particulier sur les motivations émotionnelles liées à ce formidable moment de partage.

Le syndicat des apéritifs à croquer (les chips, tuiles, cacahuètes et autres crackers... qui font inévitablement partie de notre fond de placard dédié aux apéros et qui s’invitent de plus en plus en version cuisinée) a eu une riche idée en lançant une grande étude afin d’analyser les pratiques de l’apéritif en France. Pour ce faire ils ont fait appel au cabinet NellyRodi, la référence des études de tendances. Voici les principaux points de cette étude dont vous pouvez découvrir la totalité sur le site internet dédié www.maifesto-apero.fr avec les photos de la jolie présentation qui a eu lieu en avril dernier.

 

Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroManifeste heureux des français sous le signe de l'apéro

Dans nos vies quotidiennes et nos environnements de plus en plus complexes et bouleversés, où tout va vite, très vite, trop vite parfois, l’apéro est devenu un espace temps privilégié, un refuge rassurant, une parenthèse heureuse où on oublie les codes et la morosité du monde extérieur. Lâcher prise, se retrouver naturellement et profiter de ses proches en toute convivialité, faire plaisir sont les maîtres mots de l’apéritif. 

L’apéro est signe de lien social et de collectif: partage authentique, convivialité et rencontres, avec un accent humain et émotionnel très fort : on fait preuve de générosité, de don de soi. On apprécie ce joyeux moment de plaisir, voire d’euphorie en toute simplicité et spontanéité.

L’heure de l’apéro est tellement important pour nous les français que ce soit en rentrant du boulot sans préméditation, ou très préparé et mis en scène pour des invités. L'apéro se plie à toutes nos envies selon les saisons, les jours, les heures, les occasions, nos humeurs ou les gens avec qui on le partage.

L’étude montre que l’apéritif est perçu comme une forme de résistance face aux codes et aux conventions, avec un aspect très spontané, anti-conformiste et libre.


Trois grandes tendances se dessinent qui correspondent à des états d’esprit et des habitudes. Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’une d’elles (ou un peu des 3 comme moi).

 

1. Beau Bien BonEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro

Tout est dans le titre : Le plaisir de bien recevoir, de mettre la main à la pâte avec tout son cœur en apportant de la créativité par une petite touche personnelle.
Sortir des sentiers battus et soigner la présentation pour étonner et ravir (le DIY à la quête du fameux effet waaaouhhhhh). Que c’est valorisant ! Donner le meilleur de soi pour son entourage sans pour autant y passer la journée. Au final on donne autant que l’on reçoit !
Mais pas que. Prendre plaisir dans chacune des étapes de la préparation : la recherche de la recette, le sourcing des produits (qualité et goût sont importants), la création d’une ambiance ou une nouvelle façon de présenter...
On utilise et détourne les kits cocktails, on sublime des produits en toute simplicité.
Des exemples ? Des biscuits apéro qui deviennent la base d’une tartinade très saine faite maison découverte sur la toile culinaire et personnalisée, ou mixés pour devenir un crumble dans une petite verrine, ou encore quelques pistaches concassées pour décorer ou jouer sur les textures.

 

Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro2. Néo Tribus

Il y a comme un besoin de se retrouver et de créer une communauté dans ces temps bouleversés avec un climat mondial parfois anxiogène.
Le maître mot est le CO : communauté, collectif, cohésion, collaboratif, co-création... Fini l’individualisme et vive la générosité. On a besoin de vivre ensemble malgré les différences et les générations, de s’unir autour de valeurs et de codes communs. De rituels aussi, comme celui de l’apéro, un beau vecteur social, un vecteur de cohésion.
L’apéro typique des néo tribus est donc spontané, ouvert d’esprit. On y propose du simple, du fractionnable pour picorer. Il est préparé en commun, est facile à transporter et à servir.
Par exemple des tortillas pour tremper dans des dips maison aux saveurs multiculturelles associés à des bretzels tout simplement que chacun, petits comme anciens, picorera....

 

3. Esprit LibreEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro

Il y a ici comme un souffle de jeunesse et de liberté. Portée par les nouvelles générations où tout est permis, c’est comme une pause enchantée dans le quotidien, un peu de fun dans la vie !
On se joue des codes, on est soi-même sans jugement, en toute insouciance. Les adultes prennent une petite récréation le temps de l’apéro, avec une liberté de ton et d’attitude bien agréable, parfois savoureusement régressive qui tranche avec la violence quotidienne de l’instabilité du monde moderne.
On sort les boules de pétanque, on improvise... L’apéro est alors atypique, instinctif, parfois décalé, laissant une part importante au hasard qui conduit parfois à de belles choses. Toujours sous le signe de la bonne humeur.
On y sert en toute spontanéité les biscuits apéro qui ont marqué nos jeunes années, comme les fantômes ou autres spécialités soufflées ludiques. On crée selon l’envie des buffets à thème, colorés et festif. Retour en enfance assuré !

 

Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroLa perception de l’apéro en chiffres

  • 98% des français estiment que l’apéritif est un vrai moment de chaleur humaine
  • 94.7% des français donnent d’eux-mêmes dans l’organisation de l’apéritif pour faire plaisir aux autres
  • 92.9% des français prennent l’apéritif comme un moment de liberté de ton et de comportement
  • 89.5% des français considèrent que l’apéritif soude en période incertaine
  • 89.3% des français organisent régulièrement un apéritif
  • 85% des français pensent que l’apéritif est une sorte de récréation qui met l’inattendu dans le quotidien
  • 84.4% des français affirment que l’apéritif est une façon de résister ensemble à la morosité ambiante
  • 81.9% des français pensent que l’apéritif est synonyme de bonheur
  • 81% des français conçoivent l’apéro comme un acte de résistance passive
  • 79.4% des français déclarent aimer cuisiner ou être créatif quand ils organisent un apéritif
  • 67.9% des français aiment bien que les invités leur fasses des compliments sur ce qu’ils ont cuisiné pour l’apéritif
  • 63.6% des français organisent de plus en plus souvent des apéritifs dînatoires et moins de dîners traditionnels
  • 61% des français trouvent que l’apéro va de pair avec rentrer chez soi
  • 54.3% des français disent que l’apéritif est avant tout un moment de bonheur ensemble
  • 59.3% des français pensent que l’apéritif est toujours plus collectif dans la préparation mais aussi dans le rangement
  • 52.3% des français constatent qu’il est de plus en plus fréquent de participer à la préparation de l’apéritif
  • 49.1% des français font rimer l’apéritif avec le lâcher prise
  • 40% des français prennent l’apéritif au minimum deux fois par semaine

A venir une infographie pour remplacer cette liste pas très digeste !

Un petit mot pour finit sur la filière. Les apéritifs à croquer sont une filière importante de l’industrie agroalimentaire avec 2500 employés, de la PME au grand groupe, pour un volume en constante croissance de 118 000 tonnes de produit par an, avec une offre très diversifiée et une innovation perpétuelle. 5% de nouveaux produits chaque année.


Bon je m’arrête là sinon je vais carrément paraphraser l’étude !! Vous l’aurez compris, je suis fan ! Aussi je ne peux que vous encourager à aller vous balader sur le site internet www.manifesto-apero.fr pour découvrir l’étude dans son ensemble, à tester le questionnaire pour voir si vous êtes plutôt Beau bien bon, Néo tribus ou Esprit libre (ou un peu des 3 !). Et aussi à suivre le compte Instagram manifesto_apero qui alterne photos d’ambiance apéro, photos de biscuits apéro (bretzel, crackers...) et photos biscuits apéro cuisinés comme des tuiles et autres fantômes fourrés ou tartinés (au passage, très bonne idée les fantômes fourrés).

 

Et vous ?Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro

N’hésitez pas à partager en commentaires vos réactions sur cet article et sur l’étude, ainsi que votre conception de l’apéro, vos petites habitudes ou plaisirs...

Moi qui me retrouve un peu dans les trois tendances (ou plutôt l'une ou l'autre selon mon humeur, mes invités ou encore mes envies en cuisine), lorsque je reçois, je donne spontanément une place de plus en plus importante à l’apéritif avec de nombreuses choses souvent faites maison et variées, tellement qu’il y a de moins en moins d’entrée dans le repas qui suit.
Je fais donc partie de ces 40% de français qui prennent au moins 2 fois l’apéro dans la semaine (j’avoue mais ça ne veut pas dire que je vide le bar à chaque fois !).
L’apéro est pour moi synonyme de lâcher prise, avoir une petite pause bienvenue qui évade du quotidien, prendre le temps, profiter de sa petite famille ou des amis, que c’est bon.
C’est aussi un moyen de faire plaisir et de jouer avec les ingrédients, les textures, les envies ou inspirations du moment. Il y a toujours quelque chose de fait maison, un test bien souvent, et des biscuits apéros à picorer ou détournés.

Vive l’apéro !

Etude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéroManifesto apéro véloEtude sur les français et l'apéritif - Manifesto apéro