1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Score 0.00 (0 Votes)
Crèmes glacées à l'orange et au Cointreau

Un dessert glacé pour les fins de repas, ça fonctionne toujours. alors pour changer des glaces traditionnelles, je vous propose ces crèmes avec de l’orange et le triple sec Cointreau, super onctueuses.

 Le Cointreau est le péché mignon de mon père. C’est vrai qu’on ne boit plus beaucoup de digestifs de nos jours. Ils se diversifient en cocktails, dans la cuisine, mais de moins en moins le petit dé à coudre qui chauffe la gorge en fin de soirée. Il y a pourtant des parfums vraiment extras dans nos digestifs. Alors l’autre jour j’ai voulu regoûter et je me suis penchée sur le Cointreau car j’ai toujours une bouteille à la maison pour mon papa. 

Goûter et tenter de faire une étude comparative avec l’original Combier, qui parait-il est historiquement le tout premier triple sec français. Qu’est-ce que c’est bon !!!

Et en cuisine c’est top ! Un bon goût d’orange et de quoi relever les saveurs. Il peut aisément remplacer le Grand Marnier dans les crèpes Suzette (la recette ici). Alors pour faire plaisir à mon papa un jour où il est venu déjeuner à la maison, je me suis lancée, un peu inspirée je dois dire par une recette d’Anne-Sophie Pic que j’avais vue. Je vous donne ici une fourchette pour la quantité de Cointreau, pour que vous ajustiez en fonction de vos goûts, plus ou moins prononcé, goûtez et voyez ce que vous préférez. Vous pouvez aussi mettre le cointreau dans le sirop plutôt qu’à la fin.

Petite histoire et informations sur le Triple-Sec et le cointreau

L'histoire du Triple-Sec : Le Triple-Sec est une liqueur d’écorces d’oranges douces et amères avec un taux volumique d’alcool de 40%. Le premier triple sec a été inventé par Jean-Baptiste Combier à Saumur (l’Original Combier) en 1834. Suivi de peu par Edouard Cointreau à Angers en 1875 (d’après le site de Cointreau mais il y a d’autres dates qui circulent sur le net). Succès international immédiat à l’exposition universelle de Paris en 1889. La distillerie Cointreau avait été ouverte en 1849 par le père et l’oncle d’Edouard (Edouard-Jean et Alphonse Cointreau), issus d’une famille qui jusque là travaillait les confiseries et les pâtisseries. Le fils Edouard devient maître distillateur puis rejoint ses aînés à la tête de Cointreau en 1870. Il avait remarqué le goût des consommateurs pour l’orange, alors produit rare et précieux. Cointreau explique les termes de triple-sec comme ceci : "triple" parce que le liquide est trois fois plus concentré en arômes et "sec" car moins sucré que les curaçaos (doux par nature).

La fabrication du Triple-Sec : Le triple-sec est le résultat d'une distillation d'écorces d'oranges douces et amères qui est distillée par trois fois dans de grands alambics en cuivre. Ce sont des écorces d’oranges douces et amères très sèches qui sont utilisées. De ce que j’ai compris, le procédé consiste à faire macérer (une partie seulement) des écorces dans de l’alcool et en une hydro-distillation solide pour isoler les aromes d’orange. Vient enfin une edulcoration à hauteur d'un minimum de 100g/L (d'où la classification dans la catégorie des liqueurs).

Le Grand Marnier est différent car (comme l’Elixir Combier) il contient également du cognac.

Crèmes glacées à l'orange et au CointreauCrèmes glacées à l'orange et au CointreauCrèmes glacées à l'orange et au Cointreau

RECETTE

Temps de préparation : 15-20 mn
Temps de cuisson : 5 mn
Temps de repos : 2h au congélateur
Quantité : 8 grandes verrines
Matériel spécifique : aucun

INGREDIENTS

180 ml de jus d’orange (jus d’environ 3 oranges)
140 gr de sucre
Zeste d’une orange bio
6 jaunes d’œuf
20 cl de crème liquide à 30% de matière grasse
60 à 100 ml de Cointreau
Décor sucre glace et/ou quartiers d’orange

LES GRANDES ETAPES

On fait un sirop avec le sucre et les zestes + le jus d’orange. On verse sur les jaunes d’oeufs en fouettant. Puis on mélange avec la crème fouettée et le Cointreau. Et hop au congélateur.

DEROULE

Commencez par réaliser un sirop. 

Prélevez le zeste d’une orange, idéalement très fin avec une râpe type microplane. Le plus important est de ne pas avoir la partie blanche sous l’écorce qui peut être amère. Pressez les 3 oranges pour obtenir 180 ml de jus d’orange.
Dans une casserole, portez à ébullition le jus d’orange avec le sucre et les zestes. Stoppez lorsque la préparation a atteint 105°C. Le sirop est prêt. Versez-le à travers un chinois pour retirer les zestes d’orange.

Dans la cuve de votre robot battez à vive allure les jaunes d’œuf. Verser doucement (en faisant couler contre la paroi et non directement dedans) le sirop chaud et laissez tourner votre robot jusqu’à refroidissement du mélange.

Séparément fouettez la crème liquide.

Incorporez au mélange jaunes d’œuf–sirop, la crème fouettée et le Cointreau. Ajustez la quantité de Cointreau en fonction de votre goût, pour un rendu plus ou moins prononcé. N’oubliez pas de goûter.

Versez dans des coupelles individuelles ou des verrines et placez au congélateur.

Au moment de servir décorez éventuellement en parsemant de sucre glace ou en disposant quelques quartiers d’orange pelés à vif.

Bon appétit !

 Crèmes glacées à l'orange et au CointreauCrèmes glacées à l'orange et au CointreauCrèmes glacées à l'orange et au Cointreau

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé