Déjeuner chez Taillevent avec Caprice des Dieux

Retour sur un succulent déjeuner chez Taillevent à l’occasion de la sortie d’une étude sur les jeunes, l’amour et le téléphone portable menée par IPSOS pour Caprice des Dieux. Objectif : une soirée à 2 (sans téléphone) pour la Saint Valentin…

Déjeuner chez Taillevent Paris, fromage Caprice des dieux

Si je vous dis « On se fait un caprice tous les deux ? », vous visualisez come moi une cabine de remontée mécanique avec de la neige tout autour ? Il y a des publicités qui marquent des générations, d’autres qui dépassent même les générations. Caprice des Dieux en fait partie, gardant l’esprit de la publicité originelle tout en réussissant année après année à se réinventer.

Alors comme la Saint Valentin est LE moment pour un moment à deux, Caprice des Dieux nous lance un défi : profiter de la soirée et passer 3 heures sans téléphone.
Et pour accompagner cette opération, la marque a demandé à IPSOS de mener une enquête sur les jeunes couples de 18 à 35 ans, l’amour et le téléphone. Et les résultats présentés lors du déjeuner sont à la fois prévisibles (voir au delà de ce qu’on peut imaginer) et édifiants !

Etude sur les jeunes couples, l’amour et le téléphone portable*

Accros au téléphone ? Oui, des résultats édifiants, prévisibles pour certains, mais d’autres rassurants quand même. Jugez plutôt.

Une utilisation jour et nuit ! 67% utilisent leur téléphone en pleine nuit. Si consulter son téléphone est le premier geste du matin pour un quart des jeunes couples (24%) après avoir dit bonjour à son conjoint (32%), ils ne sont que 1 sur 5 à consulter leur portable avant de dormir (18%) bien après avoir dit bonsoir à son conjoint (44%) ou éteindre la lumière. Ouf !

Un lien permanent du couple : Les jeunes couples s’envoient des messages en moyenne 9 fois par jour (14 pour les 18-24 ans, 10 pour les 25-29 et 7 pour les 30-35), 94% s’envoyant des messages tous les jours. En revanche ils ne s’appellent que 2 fois par jour, 74% s’appelant tous les jours. Ils se suivent sur les réseaux aussi, pour 4 couples sur 10, au moins une fois par jour.

Le téléphone et l’amour : Le téléphone est un outil pour jouer avec les sentiments et la libido. Quelques chiffres : 91% s’en servent pour dire je t’aime, 79% pour faire des compliments, 73% pour dire qu’il a envie de faire l’amour, 66% pour envoyer des messages chauds. C’est aussi un outil dans les conflits, utilisé par 66% des couples pour se réconcilier, à 64% pour se disputer/ Il sert aussi à dire des choses que l’on n’ose pas se dire en face pour 60% des couples.

Il prend trop de place ? Si le portable est considéré comme un moyen de penser à l’’autre constamment (63% des couples sic !) et un outil permettant des échanges ininterrompus (61%), il est source de dispute pour 55% des couples, voire de rupture pour 23% ! Rassurez-vous, la rigolade (85%) et le partage (84%) passent avant…

Oui à 61%, trop de place. Les jeunes en sont conscients. Le portable est même utilisé dans des moments inappropriés voire hallucinants ! 71% disent regarder leur portable pendant que l’autre lui parle ; 64% pendant un film, 58% pendant un dîner en amoureux au restaurant… et 20% ont déjà regardé leur téléphone quand ils faisaient l’amour (et ça arrive très souvent à 4%, assez souvent à 8% !!!).

Et si on se déconnectait ? 58% jeunes couples ont déjà passé une soirée en amoureux sans leur portable et 85% estiment que cela a renforcé leur couple. Ils sont très majoritairement favorables à l’instauration de règles pour limiter l’usage du portable (pas de portable à table, pendant un film…) mais ces règles ne sont pas réellement mise en place et pour ceux qui l’on fait, ce n’est pas facile de les respecter pour 63%.

Une soirée tous les deux ? Sans portable pour la Saint Valentin ? Oui pour 89% des couples. Ouf ! Et 74% privilégieront le face à face pour se fêter la Saint Valentin… Et si on se déconnectait tous ? Même les « vieux », j’en connais certain(e)s aussi accros que les jeunes !

Alors pour accompagner cette soirée de la Saint Valentin à deux sans téléphone, Caprice des Dieux vous lance un défi, 3 heures sans eux, « Eux » étant le portable de Monsieur et le portable de Mademoiselle/Madame. Pas d’appel, pas de SMS, pas de story, pas de notification… pour un véritable moment en amoureux, de partage et de déconnexion.

Vous pouvez participer à ce défi en vous engageant sur le site capricedesdieux.com, un beau voyage en Argentine est à gagner ! Et si vous partagerez les photos de votre soirée (après, bien sur !) n’oubliez pas le hashtag #3hSansEux.

*Une étude réalisée par IPSOS en décembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de la population française dans la tranche des 18 – 35 ans vivant en couple.

Côté menu

Des plats sublimes avec pour l’occasion une touche discrète de fromage caprice des dieux à chaque fois, de l’amuse-bouche au dessert.

  • Tartare de langoustine, chips de riz, crème de Caprice des Anges, condiment citron
  • Poireau en croûte de sel truffé, mimosa d’agaric (un champignon) au Caprice des Dieux, olive noire truffée et sauce au miel truffée
  • Cabillaud cuit basse température, risotto de chou-fleur au Caprice des Dieux, oignon rosé de Roscoff, capucine, émulsion marine
  • Dessert autour de la pomme verte, kiwi, gingembre et coriandre, avec un peu de Caprice des Dieux dans la crème chantilly

Le tout servi avec un Saint Véran « Les Chailloux » 2016 Domaine Des Deux Roches et un Menetou-Salon « Pommerais » 2013 Domaine Minchin

Les idées culinaires : du Caprice des dieux dans une chantilly, tant pour un plat sucré que salé plus ou moins dosé donc pour donner du caractère, relever un peu sans trop marquer le goût, l’association chou-fleur et oignon rouge, la jolie disposition des petits rondins de poireaux, l’association pomme verte kiwi et coriandre.