1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Score 0.00 (0 Votes)
Pourquoi dit-on « les carottes sont cuites » - Expression française

Cette expression est utilisée vous le savez quand il n’y a plus rien à faire, que c’est fini, perdu, foutu, raté… Plus d’espoir, quoi. Pourquoi cette expression liée aux carottes ? Les carottes cuites c’est pourtant très bon et pourquoi les carottes et pas un autre fruit ou légume ?

L’origine : L’espression « Les carottes sont cuites » vient d’une autre expression plus ancienne « avoir ses carottes cuites » datant de 1878, qui veut dire être prêt de mourir, agoniser. De être sur le point de mourir à il n’y a plus rien à espérer, il n’y avait qu’un pas. Les premiers usages de l’expression les carottes sont cuites faisaient effectivement référence à un moribond qui n’avait plus grand espoir de pouvoir survivre.

Les premiers emplois de l‘expression telle quelle dans la littérature remontent à 1901 : dans une pièce de théâtre de Georges Courteline « Bientôt les carottes sont cuites : le mal dégringola dans le pire qui sombra dans l’irréparable » et dans un dictionnaire de l’argot du XX° siècle d’Aristide Bruant.

Mais pourquoi les carottes, surtout cuites, seraient signe de mauvais présage ? Plusieurs hypothèses :

  • Cuites, les carottes perdent leur texture, deviennent moles peuvent même finir en bouillie si trop cuites, choses irréversible. Mais cela est valable pour d’autres fruits et légumes alors pourquoi les carottes plus spécifiquement ?
  • Alain Rey et Jacques Cellard dans le Dictionnaire du français non conventionnel rapprochent cette expression de l’ancienne « chier des carottes », être constipé. Enfin libéré, une diarhée peut devenir mortelle. Pas très glamour ça !
  • Une autre hypothèse toujours dans le même dictionnaire rapproche cette fois à l’expression « tirer une carotte à quelqu’un » (faire une ruse, une filouterie pour obtenir un avantage au dépends de quelqu’un). Il faut alors manœuvrer habilement pour obtenir un avantage de quelqu’un sans qu’il ne s’en aperçoive, comme il faut être précautionneux lorsque l‘on retire une carotte de terre, sinon les fanes restent en main et la carotte dans la terre. Le sol meuble équivalant à la crédulité de l’abusé. Et donc une fois les carottes cuites, on ne peut plus les tirer facilement de terre ( Sic !!! extraire des carottes cuites de la terre ???). Là, à mon sens c’est un peu (beaucoup même) tiré par les cheveux ! Bref, d’après les auteurs du dictionnaire le lien viendrait du fait que lorsque toutes les ruses ont été utilisées, il n’y a plus rien à faire.
  • Enfin, les carottes étaient un légume peu cher. « Ne vivre que de carottes » correspondait donc à vivre très chichement.

Quoi qu’il en soit, la carotte est depuis toujours associée dans les expressions à des emplois négatifs, voire péjoratifs.

C’est cuit. Un dérivé de l’expression « Les carottes sont cuites » est « C’est cuit ». Lorsqu’une préparation, un aliment est cuit, il est achevé, fini. Bon, cette dernière métaphore me plait un peu mieux que cette obstination à faire de la carotte quelque chose qui fini mal.

 

Pourquoi dit-on « les carottes sont cuites » - Expression françaisePourquoi dit-on « les carottes sont cuites » - Expression française

 

Sources : Phraséologie potagère, les noms des légumes dans les expressions françaises contemporaines, Julie Amerlynck, Dictionnaire du français non conventionnel de Alain Rey et Jacques Cellard et recherches internet.

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé