4.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Score 4.50 (1 Vote)
Pourquoi dit-on en faire « tout un fromage »  - Expression française

L'expression en faire "tout un fromage" est utilisée lorsqu’une personne fait toute une histoire pour pas grand-chose, amplifie à l'extrême une difficulté. C'est ici l'occasion de vous expliquer d'où vient le mot fromage.

Cette expression est assez récente puisqu’elle date du XXe siècle. L’origine vient de l’idée qu’en partant de pas grand-chose (du lait, un aliment simple et naturel), on peut réaliser quelque chose de très élaboré (le fromage aux goûts, formes et textures complexes, qui nécessite une maîtrise et un savoir faire).

Une origine liée à l'étymologie du mot fromage

La fabrication du fromage correspond au passage d’un ingrédient liquide, le lait, qu'il soit de vache, de brebis ou de chèvre, à un volume solide et à une forme bien précise, le fromage. C’est grâce à la coagulation du lait sous l’action des ferments lactiques ou de présure, puis à l’égouttage, que l’on passe d’une masse « informe », à une « forme » précise. C’est la raison pour laquelle initialement, on parlait de « formage » ou « fourmage ».

C'est effectivement de là que vient le mot fromage, du fait qu’il a été coulé dans une forme, devenant un produit issus du «formage ». Le contenant permettant de mouler le lait donc donner une forme a ainsi donné son nom au contenu.

Une analyse étymologique du mot fromage montre que le mot vient des objectifs la conservation du lait et de l'importance du travail de transformation. Le lait était alors caillé dans des récipients percés pour permettre un égouttage, un peu comme les faisselles d’aujourd’hui.

Le grec phormos a donné le latin forma qui signifie mouler ou former. Dans l’Antiquité, on parlait de caseus formaticus pour désigner le « fromage fait dans un moule ». La langue française n’a gardé que le second mot, mettant ainsi l’accent sur la forme déterminée par le moule. Par la suite forma est devenu fourmage puis fromaige et enfin fromage au 15° siècle. 

Certains fromages gardent encore la trace de cette origine comme la fourme (de Saint-Flour, de Montbrison, d’Ambert...). De même, si le pâté de tête s’appelle aussi fromage de tête, c’est à cause du formage du pâté donc mis dans une forme, rien à voire avec un produit laitier transformé.

Quelques variantes

On dit aussi en faite une montagne, en faire des tonnes ou encore en faire tout un plat (sans doute pour les mêmes raisons que le fromage, en partant d’ingrédients simples et isolés on en fait quelque chose de complexe).

L’expression est aussi utilisée dans sa forme négative. Ne pas en faire tout un fromage : il ne faut pas grossir exagérément l’importance de l’événement dont on parle, « il n’y a pas de quoi fouetter un chat » quoi !

Enfin, il y a une autre expression « faire un fromage » qui est également liée à la forme. Elle vient d’un très ancien jeu de jeunes filles qui s’amusaient à tourner très vite sur elles-mêmes. Puis elles s’accroupissaient tout à coup, leur robe ou jupe faisaient alors une forme ronde de cloche, visiblement semblable à un fromage d’où le nom du jeu.

Pourquoi dit-on en faire « tout un fromage »  - Expression française

 

Sources : Recherches internet dont
Canal Académie, Jean Pruvost, Professeur en linguistique et notamment la lexicologie et la lexicographie des Universités à l’Université de Cergy-Pontoise.Il y dirige aussi un laboratoire CNRS/Université de Cergy-Pontoise consacré aux dictionnaires.
Le fromager Androuet (https://androuet.com/etymologie-et-racine-du-mot-fromage-10-guide-fromage.html
L’interprofession des produits laitiers (http://www.produits-laitiers.com/article/question-pas-bete-dou-vient-le-mot-fromage)

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé