soupe bouillabaisse du pauvre, sans poisson

Ou bouillabaisse borgne, bref une soupe de poisson sans poisson, mais donnant une étrange mais subtile impression de manger cette mythique soupe marseillaise, la bouillabaisse. Peut-être est-ce à cause du safran et des légumes revenus à l’huile d’olive.

La bouillabaisse, c’est bon, excellent même. Mais on n’a pas toujours la possibilité ni le budget pour trouver les poissons nécessaires à sa préparation (4 à 5 espèces minimum dont des poissons de roche comme la rascasse ou la vive). Ni le temps de la préparer ou le courage d’affronter les enfants le soir pour leur faire manger une soupe de poisson. Et comme les premiers froids arrivent, je vous propose de vous faire plaisir avec ce délicieux velouté de légumes qui sent bon le sud. On l’appelle donc la bouillabaisse du pauvre car il n’y a aucun ingrédient onéreux dans sa composition, ou bouillabaisse borgne car on peut y ajouter un œuf poché, d’où l’image.

Elle est ici servie comme pour une soupe de poisson classique: accompagnée de croûtons frottés à l’ail servis avec de la rouille et du fromage râpé.

Si vous choisissez d’ajouter des œufs pochés, deux options : 1/ le faire à part selon la recette classique, 2/ ou plus en accord avec la recette de bouillabaisse borgne traditionnelle, augmentez un peu la quantité d’eau. Une fois la soupe cuite, prélevez un peu de bouillon, dans une autre casserole portez-le à limite de frémissement et pochez-y vos œufs, puis mixez le velouté en récupérant tout ou partie de ce bouillon. Envisagez alors de peu saler le bouillon quitte à resaler la soupe après car le sel ne permet pas une bonne coagulation du blanc d’œuf.

J’aime bien la fraîcheur apportée par le mélange fenouil, safran et zestes d’orange. A vous de vous approprier cette recette et éventuellement varier les quantités des ingrédients selon vos goûts. Vous me direz ce que vous préférez ?

Un dernier petit point de culture culinaire, avant de passer à la recette car j’aime toujours autant décortiquer les choses et là, je trouve cela chouette et en plus très facile à retenir. Le mot bouillabaisse vient du provençal bouï-abaisso (à l’origine de l’occitan provençal bolhabaissa, composé de bolh, « ébullition », et abaissar, « abaisser »). Donc littéralement, quand ça bouille (pardon bout), on baisse (l’intensité du feu).

velouté de légumes façon bouillabaisse du pauvre (soupe sans poisson, bouillabaisse borgne)

velouté de légumes façon bouillabaisse du pauvre (soupe sans poisson, bouillabaisse borgne)

 

 

 

 

 

soupe bouillabaisse du pauvre, sans poisson

Velouté de légumes façon bouillabaisse du pauvre

On fait revenir oignon, poireau et fenouil à l’huile d’olive puis on ajoute les autres ingrédients et on cuit. On ajoute le safran avant de mixer. Et on sert au choix avec morceaux de pomme de terre en déco, croûtons, rouille, fromage râpé, éventuellement œuf poché.
Type de plat: Soupe
Cuisine: Française
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 35 minutes
Portions: 6
Imprimez Epinglez

Ingrédients

  • 2 bulbes fenouil 900 gr
  • 1 poireau gros
  • 1 oignon soit environ 250gr
  • 6 à 8 pommes de terre 50 à 60 gr chacune
  • zeste d'une orange bio ou non traitée
  • 2 gousses ail
  • 50 gr concentré de tomate
  • 1 gr safran (1 dose)
  • 1 feuille laurier
  • 10 cl vin blanc sec facultatif
  • 1 à 1.5 litre eau chaude
  • 3 à 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin

Accompagnement facultatif :

  • fromage râpé
  • pain complet grillé
  • 1 gousse ail pour frotter les croûtons
  • 1 pot rouille

Instructions

  • Commencez par éplucher et couper en lamelles l’oignon. Lavez les bulbes de fenouil et retirez les tiges. Coupez-les en lamelles également. Lavez le poireau et coupez-le en tronçons.
  • Dans une grande casserole ou cocotte, faites chauffer 3 à 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, faites-y revenir ces légumes. Salez, poivrez, remuez. Faites suer une bonne dizaine de minutes.
  • Pendant ce temps, Prélevez les zestes d’une orange (le plus fin possible, idéalement avec une râpe microplane) et coupez les gousses d’ail en lamelles. Lavez et pelez les pommes de terre.
  • Mouillez éventuellement le mélange oignon - poireau - fenouil de vin blanc et laissez revenir quelques instants.
  • Ajoutez l’eau chaude, l’ail, les zestes d’orange, la feuille de laurier, le concentré de tomate et les pommes de terre (qui doivent être recouvertes). Faites cuire 20 à 25 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites à cœur.
  • Ajoutez alors le safran au bouillon, mélangez. Retirez la feuille de laurier et quelques pommes de terre que vous couperez en décoration dans la soupe ce qui fera un contraste de textures. Mixez la soupe. Ajustez la quantité de bouillon et celle de pomme de terre mixée ou décoratives en fonction de vos goûts, pour un velouté plus ou moins épais.
  • Servez le velouté à l’assiette ou dans une soupière, avec les pommes de terre non mixées coupées en morceaux présentées dans un plat ou remises dans le velouté. Avec en accompagnement comme dit plus haut du pain (éventuellement frotté à l’ail, je n’en propose à l’ail que la moitié en général car cela ne plait pas à tous), de la rouille et du fromage râpé. Chacun pourra ainsi composer à sa guise.
Vous réalisez cette recette ?Partagez votre photo en mentionnant @My_Parisian_Kitchen et taguez #myparisiankitchen

velouté de légumes façon bouillabaisse du pauvre (soupe sans poisson, bouillabaisse borgne)

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *